< Retour à la liste

Représentations, vécus et ressentis par les mineurs isolés étrangers du système de soins français : étude qualitative portant sur 21 entretiens semi-dirigés.

2016
Santé
Auteurs Physiques
  • GUEGAN (M.)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de Lyon
Résumé
Les différentes crises humanitaires dans le monde entrainent une augmentation du nombre de Mineurs Isolés Etrangers (MIE) sur le sol français. Les Permanences d'Accès aux Soins de Santé (PASS) sont des dispositifs médicaux-sociaux susceptibles de recevoir les MIE s'ils en ont besoin, en attentant qu'ils aient accès à l'assurance maladie, une fois pris en charge au titre de la Protection de l'Enfance. Quand leurs droits sont ouverts, les MIE relèvent du droit commun. Le but de ce travail est d'étudier les représentations, vécus et ressentis par les MIE, du système de soins français. Étude qualitative sur 21 entretiens individuels, semi-dirigés, de MIE ayant consulté à la PASS et relevant, au moment des entretiens, du système de droit commun. Enregistrement à la CNIL et accord du comité éthique sur la méthodologie. Double analyse des données et triangulation des résultats avec un deuxième chercheur. Entretiens réalisés jusqu'à la saturation des données. L'assurance maladie est partiellement, voire totalement, inconnue des MIE bien qu'ils en bénéficient. L'AME majore l'incompréhension du système de soins. La PASS est souvent assimilée à l'hôpital et ses missions sont mal identifiées. Les dépistages proposés ne sont pas compris par les jeunes. Le médecin généraliste n'est pas toujours repéré et son rôle est peu compris des MIE. L'obtention des médicaments semble vécue comme le but en soi des soins, l'ordonnance en est la clé. La pharmacie est le seul lieu considéré comme facile d'accès. Enfin, le relais de la PASS au droit commun est bien vécu du fait de l'accompagnement par des éducateurs, considérés par les MIE comme de véritables piliers à l'accès aux soins. Les MIE expriment tous leur satisfaction quant à leur prise en charge, même si le système de soins leur semble complexe. Comprendre l'organisation du système médical français assujetti à l'assurance maladie est difficile et source de nombreuses incompréhensions. Pour eux, l'ordonnance est la clé de voûte de l'obtention des médicaments, but ultime de leur accès aux soins. Une formation spécifique des éducateurs sur les droits et sur l'accompagnement des MIE dans leur prise en charge en santé parait indispensable. Les PASS ne sont pas perçues pour ce qu'elles sont, c'est à dire des services-recours notamment en l'absence de couverture maladie ; elles doivent mieux communiquer sur leurs missions afin de jouer pleinement leur rôle. Enfin, les médecins généralistes plaques-tournantes de la prise en charge médicale, doivent mieux expliquer leurs rôles et leurs compétences afin que les MIE puissent s'appuyer sur leurs différentes aptitudes.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (112p.) – Lieu de consultation : ORS