< Retour à la liste

Quartiers de Lyon : de profondes mutations en 30 ans, avec une forte dynamique à l’est.

2019
Social
Auteurs Physiques
  • BALOUZAT (Bruno)
  • BERTRAND (Philippe)
  • GEYMOND (Jean)
Organismes Producteurs
  • Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)
Résumé
La population de Lyon a augmenté d’un quart entre 1982 et 2014. Le développement des transports en commun, la conversion de friches industrielles en zones d’habitations, la démolition et la réhabilitation de logements anciens ont transformé plus ou moins profondément ses quartiers. Certains ont en commun une forte dynamique démographique. D’autres sont plus périphériques, moins favorisés, avec de nombreux logements sociaux et un profil familial. Dans des quartiers proches de la presqu’île, l’amélioration de l’habitat s’est accompagnée d’un phénomène de ‘gentrification’. A contrario, dans un ensemble de quartiers la population stagne et vieillit. D’autres, plus aisés, rajeunissent et ont une croissance démographique modérée.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude