< Retour à la liste

Le travail frontalier en forte croissance : 115 000 habitants de la région employés en Suisse.

2020
Social
Auteurs Physiques
  • DEBOUZY (I.)
  • SIMON (A.)
Organismes Producteurs
  • Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)
Résumé
En 2016, 115 000 habitants de la région occupent un emploi en Suisse. Auvergne-Rhône-Alpes est la région qui compte le plus de travailleurs frontaliers après le Grand Est. Ce nombre a plus que doublé en l’espace d’une quinzaine d’années. Du fait de son attractivité et de sa proximité, le canton de Genève concentre 84 % des frontaliers qui habitent la région. Les perspectives d’emploi du bassin lémanique attirent dans les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie des actifs de toutes provenances géographiques. Des ressortissants suisses s’y installent également, bénéficiant d’un marché immobilier moins tendu tout en conservant très souvent un emploi de l’autre côté de la frontière. Les frontaliers résidant en Auvergne-Rhône-Alpes sont jeunes et, plus d’une fois sur deux, diplômés de l’enseignement supérieur. En 2016, plus d’un Haut-Savoyard sur cinq exerce son activité professionnelle en Suisse. D’année en année, le phénomène prend de l’ampleur et touche un nombre croissant de communes.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude