< Retour à la liste

Une surmortalité plus forte lors de la deuxième vague.

2021
Santé
Auteurs Physiques
  • KAUFFMANN (B.)
Organismes Producteurs
  • Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)
Résumé
La première vague de décès liés à la crise sanitaire (mars-avril) avait plutôt épargné Auvergne-Rhône-Alpes. La deuxième vague, au contraire, a été particulièrement intense dans la région. Elle a entraîné une forte hausse du nombre de décès, notamment chez les plus âgés. Le pic de surmortalité a été atteint début novembre pour décroître ensuite mais très doucement. La Haute-Loire et la Savoie ont été particulièrement affectées. Depuis le 1er mars, la région a connu 10 900 décès supplémentaires en 2020 par rapport à 2019, dont 8 500 depuis septembre.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude