< Retour à la liste

Risque lié à la consommation d’alcool pendant la grossesse : Connaissances et représentations des femmes nulligestes en âge de procréer.

2018
Santé
Auteurs Physiques
  • BELLE (Mathilde)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
L’alcoolisation fœtale est la première cause non génétique de handicap mental. Pourtant une proportion importante de femmes enceintes consomme de l’alcool pendant leur grossesse. L'objectif vise à évaluer les connaissances et représentations des femmes nulligestes en âge de procréer sur le risque de l’alcoolisation fœtale. Cette étude observationnelle, descriptive, transversale, quantitative par auto-questionnaires anonymes a été menée auprès de femmes nulligestes de 18 à 45 ans, recrutées dans 14 cabinets de médecine générale de la région AuvergneRhône-Alpes de septembre à novembre 2017. Sur 390 questionnaires distribués, 191 ont été exploités. Alors que 92,2 % des participantes déclaraient l’alcool interdit pendant la grossesse, 62,8 % considéraient le risque présent tout au long de la gestation et 90,6 % déconseillaient le vin. Pour 91.6 %, l’ivresse était dangereuse. Pour 74.3 %, l’alcoolisation était à risque dès le premier verre. La dangerosité entre les alcools était équivalente pour 68.6 %. 47.6 % connaissaient le risque de malformations fœtales. La moitié ne connaissait pas le message « zéro alcool », dont plus d’un quart des participantes s’estimant « bien informées ». Un tiers méconnaissait le message d’avertissement sur les boissons alcoolisées. La perception d’un bon niveau d’information, d’une part, et la connaissance du message « zéro alcool », d’autre part, étaient corrélées à de meilleures connaissances. La recommandation d’abstinence pendant la grossesse paraît donc connue. Cependant les conséquences de l’alcoolisation fœtale, son risque pour une faible consommation d’alcool, et l’équivalence de dangerosité entre les différents alcools mériteraient d’être plus diffusés. Une étude portant sur les connaissances du risque de l’alcoolisation pendant l’allaitement pourrait compléter ce travail.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (41 p.)