< Retour à la liste

Regard des femmes sur la planification familiale naturelle : étude qualitative auprès de 15 patientes de la région lyonnaise.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • BOEDEC (C.)
Organismes Producteurs
  • Université de Lyon
Résumé
On assiste à un engouement récent des patientes pour des méthodes contraceptives plus « naturelles », notamment depuis les polémiques concernant les contraceptifs usuels. La planification familiale naturelle (PFN) est peu utilisée en France malgré une efficacité théorique proche de celle des autres contraceptifs. Evaluer, à partir de leurs connaissances sur la contraception et la physiologie féminine, les représentations des patientes en matière de planification familiale naturelle dans le but d'adapter le discours des professionnels de santé à ce propos. Méthode : Etude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 15 femmes de la région lyonnaise. Les patientes connaissaient les principes généraux de la PFN, les méthodes les plus anciennes étaient citées. De nombreuses lacunes étaient constatées concernant la physiologie du cycle féminin et les méthodes naturelles. La plupart des patientes n'avaient aucune expérience de ces méthodes mais étaient curieuses d'en connaître davantage et portaient de l'intérêt pour le naturel dans sa globalité, tout en manifestant une crainte des hormones. L'apprentissage de ces méthodes était peu évoqué. La PFN était réputée contraignante, inefficace et archaïque. Les informations reçues provenaient d'Internet et de l'entourage des patientes. Les médecins n'étaient pas mentionnés. Il apparait nécessaire que les médecins exposent à toutes les femmes vues en consultation pour une demande de contraception l'ensemble des moyens à disposition y compris la planification familiale naturelle. Ceci pourrait contribuer à limiter les échecs de contraception. Les soignants devraient être capables d'orienter les patients qui le souhaitent vers des gens compétents pour les aider dans leur apprentissage. Les médecins devraient tenter de dépasser leurs craintes et faire confiance aux patientes pour la gestion de leur fertilité, après leur avoir donné tous les outils et informations nécessaires.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude