< Retour à la liste

Prise en charge des syndromes coronariens aigus avec sus-décalage du segment ST de moins de six heures au sein du Réseau d’urgence Ligérien et Ardèche Nord : analyse de registre.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • CAILASSON (Ludovic)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
L’objectif de l’étude est de décrire les caractéristiques de la filière de soins et des patients présentant un syndrome coronarien aigu avec sus-décalage du segment ST, inférieur à six heures, au sein du réseau d’urgence Ligérien et Ardèche nord. Les données ont été recueillies de manière prospective, de mars 2013 à décembre 2016. Au total, 417 patients ont été inclus. Le premier contact était régulé par les numéros d’urgence (15 ou 18) pour 261 (62.6 %) patients. Le délai médian était plus court entre le premier contact par un appel au 15 et le traitement de reperfusion versus tout autre premier contact, 90 minutes [60-192] contre 108 [60-192]). Un traitement de reperfusion a été réalisé pour 416 (99.9%) patients dont 185 (440.4%) par thrombolyse et 184 (44.1 %) par angioplastie primaire. L’appel au 15 pour les douleurs thoraciques est insuffisant. Le recours au SAMU permettrait de réduire le délai du premier contact médical et améliorer l’accès à une technique de reperfusion.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (49 p.)