< Retour à la liste

Ozone troposphérique : état des connaissances et sensibilité à des réductions de polluants précurseurs.

2020
Social
Organismes Producteurs
  • Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Résumé
L’ozone est le seul parmi les polluants réglementés qui voit ses concentrations augmenter dans les dernières années pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, mais aussi dans d’autres régions françaises.

Les processus de formation et de destruction de l’ozone dans l’air ambiant sont complexes, c’est un polluant secondaire, qui se forme à partir de précurseurs tels que les oxydes d’azote et les composés organiques volatils (COV), l’intensité du rayonnement ultraviolet jouant un rôle majeur dans ces processus.

Les plans d’actions sur la qualité de l’air mis en place dans les dix dernières années ont été axés essentiellement sur la résolution des dépassements de la réglementation pour les particules PM10 et les oxydes d'azote. Aujourd’hui, le sujet ozone est sur la table car ce polluant a lui aussi des impacts sur la santé, sur la biodiversité et sur l’économie (impact sur le rendement des cultures). Par ailleurs, la perspective du changement climatique lui offre a priori un contexte favorable à l’augmentation des concentrations (en lien avec l’intensité du rayonnement solaire).
Ainsi, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a mené un travail conséquent au cours du 1er semestre 2020, permettant de mieux comprendre les processus de formation et destruction de l’ozone d’une part, et répondant à l’objectif d’apporter un état des connaissances aux autorités en charge de la mise en place des plans locaux et régionaux à court et moyen terme visant à réduire l’exposition de la population à la pollution de l’air.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude