< Retour à la liste

Orientation des patients traumatisés graves pris en charge par une équipe SMUR : évaluation de la maturité d’un réseau de traumatologie sévère : à propos de 1900 patients.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • BENHAMED (A.)
Organismes Producteurs
  • Université de Lyon
Résumé
Les « trauma system» offrent une homogénéisation des pratiques médicales dans le domaine de la traumatologie, un recensement des ressources hospitalières à l'échelle régionale et des algorithmes de tri à l'usage des « paramedics ». Ces réseaux sont évalués par la mise en place de registres qui permettent une évaluation objective de leur impact, aboutissant à la démonstration de leur efficacité par plusieurs travaux en France, et particulièrement en région Rhône-Alpes, se sont aussi développés des organisations type « trauma system». C’est ainsi qu'est né le réseau des urgences de la vallée du Rhône (Resuval) et depuis 2011, il a créé son propre registre en traumatologie. C’est la première fois qu'un travail est réalisé afin d'évaluer la qualité et la maturité de ce réseau depuis sa création. L’hypothèse étant que le taux de sous triage s'amenuise d'année en année depuis la création du registre, visant l'objectif retenu par le collège américain de chirurgie d'un taux inférieur à 5%. Il s'agit d'une étude épidémiologique, de cohorte, analytique, rétrospective, multicentrique. Elle est réalisée a l'aide d'un registre de traumatologie dont les données ont été acquises de façon prospective. Les données ont été extraites du registre de traumatologie du Resuval. Elles ont été recueillies de façon prospective sur la période de mars 2011 à décembre 2016 puis ont été anonymisées. Ont été inclus dans ce registre tous les patients traumatises sévères ayant été pris en charge par une équipe SMUR sur les territoires de santé nord, centre et sud Rhône-Alpes. L’objectif principal de l'étude est d'étudier la maturité de notre trauma system. Le critère de jugement étant le taux de sous triage et ce année par année depuis la mise en place du registre de traumatologie. L’objectif secondaire est de rechercher des facteurs prédictifs d'under-triage. Après exclusion, notre base de travail pour l'analyse finale était composée de 1900 patients. les patients inclus étaient majoritairement des hommes (74%), d’âge jeune (médiane à 41 ans). Il s'agissait de traumatisme ferme pour la grande majorité (92%) et dont le mécanisme et ait majoritairement accidentel (73%). Le score ISS médian est de 25. Le score MGAP médian est de 27. parmi les 1900 patients inclus dans l'étude, 1785 répondent au critère de triage approprié, constituant le groupe «correct triage». A contrario, 115 patients soit 6% de la population, ont été sous-triés et constituent le groupe « under-triage ». On note une irrégularité des résultats sur les différentes années avec toutefois une tendance à réduire le nombre de patients traumatisés graves sous-triés sur l'ensemble de la période d'étude. Les années 2013 et 2016 sont bien en-deçà du seuil des 5% recommandés par le collège américain de chirurgie. Sur l'ensemble des années la moyenne observée d'under-triage est de 6,05%. Après transfert secondaire ce sont finalement 5% des patients seulement qui restent sous-triés. Notre étude, première dans son genre en France, à notre connaissance, a permis de montrer que notre réseau avait gagné en maturité depuis sa création.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (112p.) – Disponible à la BU de Lyon 1