< Retour à la liste

Evaluation finale du plan régional ‘sport santé bien-être’ Auvergne 2013/2016.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • DONIO (V.)
  • FABRON (C.)
Organismes Producteurs
  • Cemka-Eval
Résumé
Globalement, le Plan a atteint son objectif organisationnel de mise en réseau des acteurs des mondes du Sport et de la Santé. Une dynamique est lancée, mais reste fragile et devra être poursuivie. Il s’agit d’une première étape essentielle et toujours consommatrice de moyens et chronophage. Le socle ainsi établi comporte des assises relativement solides telles la formation (développée avec le soutien du CREPS, avec une volonté d’employabilité des personnes formées), le développement des parcours de la personne (et des patients) sur les territoires et la prévention et promotion de la santé. Une augmentation du niveau d’activité physique et sportive est ressentie par les acteurs, mais reste difficilement mesurable et d’attribuabilité partielle (d’autres facteurs peuvent expliquer l’augmentation d’activité). Les actions « phares » telles que le Site Internet Sport-Sante-Auvergne et le DAHLIR, ont apporté une grande visibilité et une satisfaction en termes de proximité. Le Plan a permis de mettre en place des actions de prévention (primaire, secondaire, et tertiaire) et des offres de pratiques sportives adaptées aux publics cibles qui n’auraient pas été possibles sans le Plan. Plus de 55% des répondants estiment que l’offre d’AP s’est améliorée sur la région du fait du Plan. Si l’accessibilité territoriale était un objectif clairement affiché, elle reste limitée aux ressources préexistantes...
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Evaluation (57p.)