< Retour à la liste

Efficacité de la prise en charge par un réseau de santé des enfants dysphasiques et/ou dyslexiques avec troubles associés : étude de cohorte issue du réseau DYS 42.

2016
Médico-Social
Auteurs Physiques
  • MASSE (Magali)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
Depuis la publication du Rapport Ringard en 2000, les enfants porteurs de troubles spécifiques du langage, écrit et oral, peuvent être pris en charge selon 3 niveaux de soin, en fonction de la complexité des troubles : le premier niveau est le secteur libéral, le second correspond entre autres aux réseaux de santé, et le troisième aux Centres de référence hospitaliers. L’amélioration des patients suite à leur suivi par un réseau de soin n’a pas encore été étudiée. L'objectif consiste à évaluer l’évolution des patients entre leur entrée et sortie du réseau DYS 42. Une étude de cohorte prospective, a été réalisée sur 132 patients âgés de 4 à 14 ans, sortis du réseau DYS 42 entre janvier 2013 et décembre 2015, porteurs d’une dyslexie et/ou d’une dysphasie et de troubles associés. L’amélioration était évaluée grâce à des questionnaires de qualité de vie de l’enfant (par lui-même et ses parents), de répercussion des troubles sur la qualité de vie familiale évaluée par les parents, et d’estime de soi autoévaluée par l’enfant entre l’entrée et la sortie du réseau. Cette étude montre une amélioration statistiquement significative de la qualité de vie de l’enfant, de son estime et des répercussions sur la qualité de vie familiale, suite à l’intervention du réseau. L’intervention du réseau DYS 42 permet donc une amélioration significative des patients porteurs de troubles du langage complexes.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (64 p.) – Lieu de consultation : BU St-Etienne