< Retour à la liste

Diversification alimentaire du nourrisson et statut socioéconomique.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • MAILLIER (Anaïs)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
Le début de la diversification alimentaire est recommandé entre 4 et 6 mois afin de limiter les allergies. L’objectif de cette étude est de décrire le mode de diversification alimentaire du nourrisson jusqu’à l’âge d’un an et d’analyser les critères notamment socioéconomiques influant sur le respect des recommandations. Cette étude observationnelle descriptive quantitative a été menée du 21 novembre 2016 au 21 février 2017 dans 10 cabinets de médecine générale de la région stéphanoise via des questionnaires anonymes distribués aux mères d’enfants de 12 à 47 mois révolus nés à terme avec un poids supérieur à 2.5 Kg. Parmi les 163 inclusions, plus de 2/3 des enfants avaient débuté la diversification entre 4 et 6 mois. L’âge d’introduction du gluten et de la viande était plus tardif et l’arrêt du lait infantile était plus précoce lorsque le niveau d’étude de la mère était plus bas. Le nombre moyen de fruits et légumes donnés était plus faible lorsque la mère avait un niveau socioéconomique plus bas ou était multipare. Les matières grasses, riches en oméga 3, étaient données à moins de 20 % des enfants et certains allergènes majeurs tels que l’œuf ou les fruits à coque étaient apportés chez respectivement 70 % et 12.3 % des enfants à l’âge d’un an. Ces résultats montrent la nécessité d’une information des parents, notamment à niveau socioéconomique faible, sur l’introduction précoce des aliments, allergènes compris, en cabinet de médecine générale.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (34 p.)