< Retour à la liste

Dépistage du syndrome d’apnée obstructive du sommeil chez les patients d’une unité de soins longue durée en alimentation mixée.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • BONNEFOUS SIMORRE (Coline)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
Nous ne connaissons pas les effets à long terme de la texture mixée proposée aux patients âgés en perte d’autonomie, sur la sphère ORL. Mais l’étroite intrication entre les phénomènes respiratoire et de déglutition, nous conduise à penser que l’atrophie musculaire liée à cette texture pourrait favoriser un syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). L’objectif de cette étude est de rechercher s’il existe une prévalence plus importante du SAOS chez les patients soumis à une alimentation mixée en Unité de soins de longue durée (USLD) par rapport aux patients de ces mêmes unité en alimentation normale. Il s’agit d’une étude pilote transversale exposé/non exposé incluant les patients des unités de soins de longue durée du CHU de Saint-Étienne. 43 patients de plus de 70 ans ont été inclus, et répartis selon la texture alimentaire dont ils bénéficient, 14 dans le groupe alimentation mixée et 29 dans le groupe alimentation normal. Tous les patients ont bénéficié d’un dépistage du SAOS par RU-sleeping. Le critère de jugement principal était l’index d’événement respiratoire mesuré. Le seuil retenu pour le SAOS est un IER>10. Nous n’avons pas retrouvé de différence statistiquement significative entre les deux groupes en termes de prévalence ou de sévérité du SAOS. Il s’agit d’une étude pilote avec un nombre d’inclusion limité. La puissance de l’étude étant faible, nous ne pouvons pas garantir que ces résultats soient similaires avec un nombre plus large de sujets inclus.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de Médecine (18 p.)