< Retour à la liste

Cycloaffaiblissement : passé, présent et futur – à propos des cas traités durant les cinq dernières années au CHU de Saint-Étienne et ailleurs.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • DHAUSSY (Antoine)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
Le glaucome est la deuxième cause de cécité mondiale derrière la cataracte. Il est défini comme réfractaire en cas d’échec de la chirurgie filtrante. L’objectif de cette étude est de comparer deux techniques chirurgicales de traitement de ces glaucomes par cycloaffaiblissement : le laser diode, gold standard actuel mais pourvoyeur de nombreuses complications, et les ultrasons focalisés de haute intensité (invention française). Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive. Les patients ont été suivis au CHU de Saint-Étienne et ont reçu un traitement par cycloaffaiblissement de février 2012 à février 2017. Le critère de jugement principal était la baisse de PIO à 1 mois. 55 patients ont été inclus : 44 ont reçu le traitement par laser diode et 11 celui par ultrasons. La PIO moyenne après traitement était abaissée de 12.2 mmHg soit 34.5 % pour le laser diode et de 9.4 mmHg soit 34.2 % pour les ultrasons à 1 mois. La baisse de PIO était significative dans les deux groupes (p<0.01) mais ne différait pas entre les deux techniques (p=0.93). Ces résultats tendent à confirmer les études précédentes, montrant une efficacité qui semble être comparable entre laser diode et ultrasons focalisés. Il serait utile de confirmer ces résultats par une étude prospective de plus grande puissance, tant au niveau de l’efficacité que de la tolérance de ces traitements.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (74 p.)