< Retour à la liste

Chiffres-clés climat air énergie en Auvergne-Rhône-Alpes (données 2017).

2020
Santé
Organismes Producteurs
  • Observatoire régional du climat, de l'air et de l'énergie d'Auvergne-Rhône-Alpes (ORCAE)
Résumé
Ce document réalisé par l’Observatoire Régional Climat, Air et Energie (ORCAE) présente une synthèse de toutes les données disponibles, vérifiées et fiabilisées concernant le suivi du changement climatique, l’évolution de la qualité de l’air et la transition énergétique dans la région.
En Auvergne-Rhône-Alpes, la production d’énergie atteint 123,2 TWh en 2017, dont 31,8% (39,2 TWh) issus des filières renouvelables (ENR). Les filières d’ENR enregistrent un recul de 10% par rapport à 2016, dû à une forte baisse de la production hydroélectrique. La production d’origine non renouvelable augmente de 6%. La région, qui produit 42% de l’hydroélectricité française et 19% de l’énergie nucléaire française, exporte de l’électricité vers les régions limitrophes. Elle produit 18% de l’énergie nationale et 13% des énergies renouvelables nationales.
La consommation totale d’énergie primaire de la région s’élève à 217,1 TWh, soit 18,7 millions de tonnes équivalent pétrole et 13,2% de l’énergie finale française. La consommation a baissé de 6% par rapport à 2005.
Les émissions de gaz à effet de serre (incluant les gaz fluorés) atteignent 53,4 millions de tonnes équivalent CO2. Elles ont baissé de 15% par rapport à 1990, mais elles sont en légère augmentation par rapport à 2016.
La qualité de l’air a été meilleure en 2017 qu’en 2016, confirmant l’amélioration observée depuis 2007. Les émissions de quasi tous les polluants (NOx, PM10, PM2.5, COVNM, SO2) ont diminué, seul l’ammoniac (NH3), majoritairement émis par l’activité agricole, augmente. Les niveaux de concentrations de la majorité des polluants (PM10, PM2.5, NO2, SO2, B(a)P) diminuent depuis 10 ans, seul l’Ozone (O3) augmente fortement (+12% par rapport à 2007). Depuis 2011, l’année 2017 est une de celles qui ont connu le moins de jours d’épisodes de pollution : les dispositifs préfectoraux de pollution ont été activés 38 jours.
Pour le climat en Auvergne-Rhône-Alpes, depuis une soixantaine d’années, on constate : une augmentation d’environ 2°C de la température moyenne annuelle sur les 11 stations suivies, une hausse du nombre de journées chaudes annuelles (+17 jours), un recul de la hauteur de neige aux altitudes inférieures à 1700 m d’altitude et une baisse du nombre de jours de gel annuels (-16 jours).
Le changement climatique a des impacts sur les ressources naturelles notamment la ressource en eau, les écosystèmes, la productivité végétale, les habitats et les espèces ainsi que la pollution de l’air. Les activités économiques, comme le tourisme, l’agriculture et la sylviculture, sont également affectées.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude