< Retour à la liste

Audit des pratiques d’hygiène autour de la réalisation d’une échographie endovaginale en gynécologie-obstétrique.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • GEHIN (Amandine)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
La désinfection des sondes d’échographies endovaginales (SEV) a fait l’objet d’études récentes questionnant sur le risque de transmission nosocomiale de micro-organismes et sur les modalités de désinfection du matériel. Un audit des pratiques d’hygiène autour de la réalisation d’une échographie endovaginale (EEV) a été effectué sur deux périodes au sein du Centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne. Un audit de structure a été réalisé. Une grille d’audit chronologique a permis d’analyser les pratiques à partir des référentiels français et de comparer douze critères concernant la désinfection des SEV entre les deux périodes sur les secteurs de procréation médicalement assistée (PMA), urgences et consultations. Plusieurs informations ont été données entre les deux audits. Il y a eu une amélioration statistiquement significative concernant l’hygiène des mains après EEV, la conformité de la désinfection du matériel, le retrait du gel avant passage de la lingette et la conformité du retrait de la gaine de protection. Il n’y a pas eu de changement pour l’hygiène des mains avant EEV, l’usage des gants, l’évaluation globale de l’hygiène des mains et la mise en place du gel sans contact avec la sonde. L’audit de structure a retrouvé une conformité dans le matériel utilisé. Il existe des difficultés à maîtriser le risque infectieux en lien avec la pratique d’utilisation des EEV notamment concernant la PMA et les urgences. Cet audit montre que l’analyse du risque infectieux s’articule autour de l’acte d’échographie mais aussi de son environnement matériel et humain.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (47 p.)