< Retour à la liste

Analyse descriptive des cas de suspicion d’appendicites aiguës adressés aux urgences pédiatriques pour syndrome appendiculaire et des cas d’appendicites aiguës effectivement diagnostiqués aux urgences pédiatriques.

2017
Santé
Auteurs Physiques
  • ROBEDAT (Thibaut)
Organismes Producteurs
Aucun organisme producteur
Organismes Commanditaires
  • Université de St Etienne
Résumé
L’appendicite aiguë est une inflammation brutale de l’appendice iléocæcal. Il s’agit de la 1ère urgence chirurgicale abdominale chez l’enfant et c’est une pathologie qui peut survenir à tout âge, mais qui concerne surtout l’enfant de plus de 6 ans (90 % des cas). De nos jours, le diagnostic d’appendicite reste complexe avec comme conséquence, parfois un retard diagnostic entraînant des complications ou inversement une appendicectomie inutile. L'objectif vise à évaluer le taux de réalisation des examens complémentaires en médecine ambulatoire lors de la suspicion d’un syndrome appendiculaire chez l’enfant hors contexte d’urgence. Il s’agit d’une étude rétrospective menée sur une période de 12 mois, sur une population pédiatrique dont l’âge est supérieur à 4 ans, adressée par des médecins de ville aussi bien généralistes que pédiatres au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Saint-Étienne. 169 dossiers ont été recueillis et analysés. Neuf patients (5.3 %) ont bénéficié d’un bilan biologique en ambulatoire ; et un patient (0.59 %) a eu un bilan radiologique par échographie. Au final, il apparaît que la réalisation d’examens complémentaires n’est que très rarement faite dans le cadre d’un syndrome appendiculaire de l’enfant en médecine ambulatoire. Une étude au contact des médecins extra hospitaliers pour compléter ces données semble nécessaire.
*L'astérisque indique les organismes ayant changé de dénomination ou ayant cessé leur activité.
Accès à l'étude

Thèse de médecine (43 p.)